Ces start-up spécialisées de cybersécurité qui cartonnent.

Les start-up de cybersécurité et de confidentialité ont levé 1,6 milliards d’euros en trois mois cette année, en voie d’atteindre 6,4 milliards d’euros ou plus en 2021, soit plus de quatre fois plus que ce qui a été levé en 2010 (1,4 milliard d’euros), selon une requête de Crunchbase Pro.

Sur la base de la capacité d’une startup à attirer de nouveaux clients, la croissance actuelle et prévue des revenus, la capacité à adapter ses solutions aux industries en croissance et à se positionner sur les marchés de leur choix, voici quelques unes des 20 meilleures start-up de cybersécurité.

Axis Security est une solution basée sur le cloud spécialement conçue pour rendre l’accès aux applications à travers les réseaux évolutif et sécurisé. Construit sur la confiance zéro, cette solution propose un nouveau modèle qui connecte les utilisateurs en ligne à n’importe quelle application, privée ou publique, sans toucher au réseau ou aux applications elles-mêmes. Axis Security est une société privée soutenue par Canaan Partners, Ten Eleven Ventures et Cyberstarts. Le siège social d’Axis est localisé à San Mateo, en Californie.

Cado Security. La plateforme d’analyse et de réponse originaire du cloud de Cado Security aide les entreprises à répondre aux incidents de sécurité en temps réel, évitant ainsi les failles et les incidents de sécurité potentiels. La plateforme Cado Response repose sur des composants d’analyse qui effectuent des analyses médico-légales approfondies des systèmes compromis. La plateforme est une solution d’investigation qui permet aux professionnels de la sécurité de comprendre rapidement et de manière complète l’impact d’un incident dans tous les environnements, y compris le cloud et les systèmes sur site. «Trouver la cause première des incidents de sécurité dans les environnements cloud est extrêmement difficile. Les outils traditionnels ne prennent pas en charge ces nouveaux environnements, et il y a de moins en moins de personnes qui connaissent à la fois la criminalistique et la sécurité du cloud », a déclaré le PDG James Campbell.

Confluera. Initialement désignée comme l’une des 20 meilleures start-up de cybersécurité de 2020, le rythme d’innovation soutenu de Confluera durant la pandémie mérite d’être salué. Confluera est une start-up de cybersécurité qui aide les organisations à détecter des attaques de sécurité sophistiquées en cours à l’intérieur des infrastructures d’entreprise. La start-up offre un suivi et une réponse autonomes de la chaîne de cybercriminalité à l’échelle de l’infrastructure en exploitant des graphiques d’attaque continue pour arrêter et corriger les cyber-menaces en temps réel de manière radicale. La plate-forme de Confluera est conçue pour détecter et empêcher les attaquants de naviguer dans l’infrastructure. La technologie de la start-up combine la détection des menaces par machine avec des pistes d’activité suivies avec précision pour arrêter les cyberattaques en temps réel, permettant aux entreprises de simplifier radicalement les opérations de sécurité. Cela permet au personnel de sécurité de se concentrer sur des tâches plus importantes au lieu de passer des heures à essayer de décrypter les alertes qu’ils reçoivent quotidiennement. Ces dernières étant souvent de fausses alertes. 

Ces start-up innovantes

Comment maîtriser son e-réputation ?

Ces start-up innovantes.

Depuis maintenant plusieurs années, les entreprises travaillent à résoudre les problèmes de manière innovante. Voici 3 start-up innovantes à garder à l'oeil durant les prochaines années. 
1. Solidia
La production de ciment fait partie des principaux coupables du réchauffement climatique, représentant environ 7% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Solidia, basée dans le New Jersey, utilise un procédé breveté pour résoudre ce problème, en remplaçant le calcaire par un matériau synthétique qui nécessite des températures plus basses et moins d'énergie que les méthodes traditionnelles. Le ciment absorbe le CO2 au fur et à mesure qu'il durcit, processus de production avec une empreinte carbone inférieure de 70%. Solidia a été lancé commercialement aux États-Unis en août 2019 grâce à un partenariat avec la société de pavage EP Henry.

3. Movandi
Le déploiement de la 5G, le réseau sans fil de cinquième génération, a commencé en 2019 et poursuit depuis son expansion. Mais certains experts craignent que la technologie, ayant un potentiel énorme grâce à sa capacité à transférer rapidement de grandes quantités de données, ne sera pas accessible aux individus se trouvant en dehors des zones à forte densité. Movandi, basée en Californie, vise à remédier à cela. La start-up crée une technologie qui élargit la portée des bandes de spectre 5G. Et tandis que le signal sans fil perd une grande partie de sa puissance s'il n'est pas dans la ligne de mire du destinataire, la technologie de Movandi peut plier le signal autour des bâtiments et d'autres obstacles. La start-up, qui dispose d'un financement de 30 millions de dollars, serait en pourparlers avec les principaux fournisseurs de services sans fil au sujet de potentiels partenariats.
3. Understory
Basée à Madison, Understory construit des capteurs météorologiques qui collectent 125 000 points de données par seconde, surveillant des éléments tels que les précipitations, le vent, la température, la pression atmosphérique et l'humidité. En 2019, la société s'est associée à la société d'assurance MSI GuaranteeWeather. Les données qu'il recueille aideront à déterminer les paiements pour les réclamations d'assurance automobile notamment liées à la grêle. Une nouvelle approche de l'assurance qui pourrait rendre les paiements plus rapides et plus précis.. Dans les prochaines années, la start-up cherche à se lancer dans l'assurance structurelle et agricole.


Le brossage de dent (express) signé Y-Brush. 
Reprendre ses études après 40 ans, il faut oublier : Ou pas !

Le brossage de dents (express) signé Y-Brush.

Si l’on passe par la case brossage de dents à minima deux fois par jours, la brosse à dents incarne finalement un objet central de notre quotidien, sans finalement lui accorder beaucoup d’attention. Parfois même, le brossage de dents devient une corvée. C’est de ce problème que la jeune start-up Y-Brush, originaire de Lyon, a proposé une solution. Celle-ci tiendrait alors en 10 secondes. Un brossage de dents de seulement 10 secondes, c’est en effet la promesse qu’a fait la start-up innovante, et tout cela, sans délaisser la qualité du brossage. 

Imaginée et développée auprès de dentistes, fabriquée en France dans des usines lyonnaises, cette brosse à dents dernière génération, en forme de Y, offre tout simplement la possibilité de brosser toutes les dents en simultané. Il fallait y penser ! Cette innovation permet aux utilisateurs un gain de temps non-négligeable. L’efficacité du nettoyage pourrait même en être améliorée. 

Il s’agit d’une brosse en nylon embarquant 35 000 filaments qui brossent simultanément les dents et les gencives. Simple d’utilisation, elle offre trois modes de vibration sonique, un mode doux en 15 secondes, un mode standard en 10 secondes et un mode intensif en 5 secondes. Et en terme d’autonomie, une recharge vous permettra de 2 à 3 mois d’utilisation sansproblèmes.

La Y-Brush n’a finalement rien d’une brosse à dents traditionnelle. Elle se décompose en deux parties : la brosse, qui reprend la forme de la dentition. Cette brosse se positionne ensuite sur la deuxième partie de l’appareil, celle que l’on prend dans ses mains, composée du moteur de vibration, de la batterie et d’un seul bouton.

En fait, si brosse est en forme de Y et peut ainsi nettoyer toutes les dents d’une même arcade d’un seul coup, c’est grâce à la méthode de Bass qui est utilisée. C’est simple, il suffit de mâchouiller la Y-Brush et la vibration sonique et les filaments se chargent du reste. L’utilisateur n’a qu’à mâchouiller la brosse et la faire pivoter d’un côté à l’autre dans le sens horizontal. Une fois la première moitié du programme terminée, de petites vibrations se font ressentir. C’est le signal pour changer de côté et passer sur l’autre moitié de la dentition.

Il est important de noter que peu de personnes se brossent les dents correctement. C’est ainsi que la moyenne de brossage est de 43 secondes, loin des deux minutes recommandées. Cette Y-Brush est donc idéale lorsque le temps nous manque, et est aussi plus efficace que la moyenne des brossages en France.

Si les dentistes s’accordent pour établir à 3 minutes la durée d’un brossage, c’est en réalité pour que chaque dent puisse être nettoyées au moins 5 secondes chacune. 

Victime de son succès l’année passée, c’est au début de cette nouvelle année que les livraisons ont finalement repris. 

La marque a développé des accessoires pour faciliter l’usage de la Y-Brush, allant du boitier de transport à l’applicateur de dentifrice. 

Les 10 romans roses à lire pendant cette époque morose.